Test Asus TF700t 64go avec dock

20121011-211114.jpg

Mobile-generation test ici le fleuron des tablettes Asus sous android. Ne vous attendez pas à des benchmark ou des mesures très précises, d’autres site le font très bien à notre place, car nous pensons que tout ceci n’est pas vraiment révélateur du fonctionnement et de l’usage quotidien que vous allez en faire!

Ergonomie, connectique, aspect générale

La tablette est très fine et rentre dans la norme de ce qui se fait aujourd’hui. On retrouve le tout aluminium de la Prime avec le défaut “GPS” corrigé, heureusement, par l’ajout d’une bande plastique sur le haut de l’appareil où viennent se loger l’appareil photo, le flash et le micro.
Asus aurait pu éviter la finition “arrête saillante” qui fait tout le tour de la Tf700 et qui est gênante au bout d’un moment sans le dock.

Parlons du dock justement, lui aussi très fin et léger, il améliore la frappe sur tablette grâce à ses touches qui tombent naturellement sous les doigts. L’enfoncement très doux et la rapidité de frappe procure un confort indéniable qui manque à beaucoup de machines concurrentes ( au moment où nous écrivons cet article quelques marques comme Acer ou Archos se réveillent en proposant leur solution de clavier)!
Nous retrouvons la batterie d’appoint intégrée au dock, apparu sur la Tf101, qui permet d’accroître l’autonomie mais dont la puissance ne semble pas avoir changée depuis la Transformer 1 et qui donne l’impression d’être un peu juste face au Tegra 3. Il s’agit de redonner un coup de boost à la batterie et pas de la recharger totalement me direz vous, sauf que sur la tf101 vous pouviez vraiment compter sur cette batterie pour allonger votre utilisation !

La connectique est toujours au top avec: port micro-sd sur la tablette et sd sur le dock, USB sur dock, sortie casque et micro-hdmi. Pourquoi mettre un port micro-hdmi alors que tous les appareils nomades lisant ou produisant de la hd sont équipés en mini hdmi? “Business is business” ou gain de place pour contenir l’épaisseur, les réponses sont multiples!

utilisation, performances, autonomie et usage quotidien.

20121011-211114.jpg

Le Tegra 3 est, il faut l’avouer, un monstre de puissance comparé à la version 2. C’est encore plus vrai sur notre modèle de test qui a révélé, sous Antutu benchmark, une fréquence record de 1,9 GHz sur 1 cœur !! Pour rappel la fréquence du Tegra 3 t33 de la tf700 est donné pour 1,6 GHz sur 2-4 cœurs et 1,7 GHz sur 1 cœur. ( modèle de test sur-vitaminé pour les journalistes?)
Attention toutefois à l’envolée marketing des GHz comme à pu l’être la course aux megapixels des appareils photos numériques. Nous vous invitons à lire le comparatif iPad 3 et tf700 ici.
Ne soyons pas langue de bois la tablette avale sans peine le multitâche poussé, la vidéo full hd High Profile en décodage hardware ( il était tant Nvidia !), les jeux 3D extra gourmands,…. En un mot Le pied!!
L’écran full hd d’une résolution de 1920*1080 est vraiment très beau ( mais moins que l’iPad 3) et la dalle ips+ très efficace.
Revers de la médaille à ce déluge de performances: l’autonomie est vraiment à la baisse comparée à la tf101 ( nous avions déjà constaté une perte significative sur la Tf300). Nous vous rappelons que la rédaction de Mobile-generation utilisait depuis un an la Tf101 dont l’autonomie était vraiment exceptionnelle et nous écrivons donc ici en connaissance de cause et pas sur un prêt de 15 jours!
Annoncée ici pour 16h avec le dock par Asus, il est évident que la mesure a du être effectuée dans certaines conditions: réglage sur le mode “économie” du processeur et autres options énergivores désactivées !
Sur la Tf300 les 3 réglages de puissance possibles ne nous semblaient pas apporter grand chose en terme d’utilisation en revanche nous comprenons mieux leur présence ici.
De plus devant la foule de réglages possibles du système android Ics et de la tablette (que n’en déplaise à Apple: à quand des bureaux dignent de ce nom, avec widgets et personnalisation poussée sur iPad?) il faudra bien paramétrer votre superbe joujou pour ne pas voire votre autonomie réduite de 10 voire 15% chaque nuit en veille !!

Niveau audio, car il ne faut pas négliger cette partie du multimédia portable (tel est l’utilisation majeure de la tablette aujourd’hui), l’Asus s’en sort très bien avec un seul haut-parleur (dans le style iPad ou inversement 😉 !) puissant pour sa taille et avec des basses étonnamment bien présentes.
Ne vous attendez pas à un son surround de home cinema lorsque vous regardez vos vidéos mais le haut parleur est pris en considération comme une part importante du système et évolue aussi avec chaque nouveau modèle. Un très bon point.
À souligner également un micro qui prend place dorénavant à côté de l’appareil photo sur l’arrière de la tablette et non plus sur le côté: tout de même plus cohérent.

De gros efforts ont été fait sur la partie photo/vidéo également avec un capteur cmos rétro éclairé de 8 Mp aidé par un flash Led (un peu violant à notre goût) et une belle ouverture à 2.2 qui apporte un peu de luminosité à ce micro capteur photo.
Cependant ne vous attendez pas à des miracles en intérieur sans le flash car ça “moutonne dur” en langage de photographe: de toute façon, pour nous, la photo sur tablette nous semble plus relever du dépannage que du véritable appareil photo.
Ce n’est plus vrai pour les smartphones !

En utilisation quotidienne le système Android vient un peu gâcher cette pléthore d’avancée par des petits loupés qui à première vue ne sont pas un obstacle au choix de la tablette mais qui à force d’utilisation sont usant. Nous parlons ici de la lenteur de navigation du navigateur internet intégré (pas mieux pour les autres) ou de la difficulté à sélectionner un lien sur une page sans avoir à agrandir la page. Une navigation qui s’alourdit entre les bureaux au fur et à mesure de l’utilisation malgré la puissance du matériel. Os très ouvert avec de nombreux réglages, peut être trop? Ne pourrait on pas simplifier tout en gardant cet esprit de personnalisation et en automatisant certaines manipulations pour gagner en autonomie par exemple?

La tablette est ici hors de cause et la Asus Tf700t est sans nul doute à l’heure ou nous écrivons ces lignes le meilleur choix sous Android pour un tarif certe un peu cher mais qui n’a pas à rougir face à son principal concurrent: l’iPad 3.

Android, Tablettes , , , ,

1 response to Test Asus TF700t 64go avec dock


  1. Thank you for any other excellent post. The place else may just anyone get that kind of info in such an ideal way of writing? I have a presentation next week, and I’m at the look for such information.